Master Data Management – Présentation générale

Le Master Data Management (MDM) est le processus qui permet à une entreprise de s'assurer qu'elle dispose en permanence d'une seule version des données exactes et à jour, parfois appelée « single version of the truth » ou « golden records ». Ces données fiables doivent lui permettre de prendre des décisions plus efficaces.

Ce principe de base peut paraître simple, mais dans les environnements d'aujourd'hui, qui sont confrontés à une injection constante de données, la gestion des données de référence constitue en fait l'un des défis les plus complexes de l'entreprise. Pour importer des données en provenance de différentes sources et les transformer en une source homogène et fiable d'informations temps réel validée exige une combinaison entre le savoir-faire, les outils et, bien souvent, un partenariat stratégique.

Télécharger Master Data Management – Présentation générale maintenant
En savoir plus

Master Data Management – Six avantages

Nos activités de plus en plus numériques et l'explosion des technologies liées au cloud ont placé la gestion des données au premier rang des difficultés des DSI. L'essentiel des transactions étant invisible, les tâches de suivi, tri et vérification des données liées à ces transactions peuvent sembler insurmontables. Pas de panique ! Lorsqu'elle est bien appliquée, la gestion MDM présente six avantages réels pour toute entreprise.

1. Réduction du coût total d'exploitation

Vous devez tenir compte de tous les aspects de votre entreprise qui génèrent et consomment des données :

  • Les applications et leurs dépendances.
  • Les opérations des employés, de la production aux événements RH.
  • Les gisements de données, y compris données actives et données archivées.
  • Programmes d'inventaire et protocoles d'exécution des commandes.
  • Etc. (varie selon les activités de l'entreprise)

Toute variation de version ou de précision des données provenant de ces sources peut déclencher une réaction en chaîne avec impact sur les données associées et sur les coûts d'exploitation, voire mettre en péril la viabilité de l'entreprise. Et ce genre de problème peut avoir des conséquences très graves. Une étude a fait ressortir les faits suivants :

  • Seuls 3 % des scores de qualité des données ont été déclarés « acceptables » (avec application de la norme la plus tolérante possible).
  • En moyenne, 47 % des enregistrements de données contiennent au moins une erreur critique (par exemple, ayant un impact sur les activités) ;

Les données fiables et à jour ont l'impact inverse.

2. Réduction de la complexité architecturale par élimination des redondances

La gestion MDM ne se contente pas de protéger les résultats financiers en réduisant les pertes d'activité. Les coûts d'exploitation et de support technique de l'architecture réseau (sur site, en cloud ou hybride) sont impactés directement par la quantité de ressources utilisées : espace de stockage, temps de traitement et débit du réseau.

En centralisant l'image des données dans un référentiel fiable, il est possible d'éviter aux différentes sources de données d'assurer la maintenance de leurs propres ressources matérielles – ce qui réduit considérablement les coûts opérationnels de l’IT.

3. Accélération des livraisons

La gestion MDM est au cœur des approches de développement les plus efficaces telles que la livraison continue, le DevOps, le DevOps sécurisées et d'autres architectures de conception qui exigent des données partagées et fiables.

Avec un référentiel de données MDM de confiance accessible aux équipes de développement, les applications et les améliorations s'exécutent beaucoup plus rapidement dans le pipeline de livraison. Autrement dit, les découvertes effectuées aujourd'hui par la gestion MDM peuvent être exploitées dans les logiciels dès aujourd'hui, parce qu'elles n'exigent plus de processus long et fastidieux de révision et modification du code.

4. Simplification de la conformité

Dans le nouveau monde numérique, un défi majeur est la conformité à des réglementations sectorielles telles que HIPAA, PCI, CIPA, RGPD et de nombreux autres cadres réglementaires qui modifient rapidement (et fréquemment !) les exigences de conformité. Le respect de la conformité peut très vite devenir une activité à temps plein (c'est déjà le cas dans les grandes sociétés).

MDM facilite la génération des rapports de conformité obligatoires en respectant toutes les normes exigées pour l'intégration de données vérifiables et sécurisées.

5. Amélioration du service clientèle

C'est bien connu : le temps, c'est de l'argent ! Dans ce monde numérique qui évolue de plus en plus vite, c'est plus vrai que jamais, surtout lorsqu'il s'agit du temps de vos clients. La gestion MDM vous offre une opportunité qui n'était pas disponible jusqu'à présent : interagir avec vos clients à chaque étape du processus transactionnel et améliorer vos performances en fonction de leur feedback en temps réel en éliminant les incohérences et erreurs qui affectent la livraison des produits, de la première interaction avec les applications à l'expédition, la livraison et le feedback post-livraison.

6. Vue à 360 degrés

Un processus MDM en cloud permet de générer une vue complète et en temps réel de chaque client. MDM génère des « golden records » qui permettent aux spécialistes du marketing de disposer d'informations précises et à jour pour la personnalisation des pages Web ou d'informations contextuelles (par exemple sur Amazon.com) décrivant les produits achetés par les internautes en même temps que le produit dont vous êtes en train d'envisager le développement.

7. Business Intelligence exploitable

Dès que vous aurez généré une vue claire et à jour de l'ensemble des opérations commerciales, les décideurs pourront zoomer sur les détails des difficultés ou afficher une vue globale montrant les tendances nationales ou internationales qui ont un impact sur votre entreprise.

Les données étant le socle et la force vitale des environnements numériques, les implications de la gestion MDM dans tous les types d'environnement sont aussi illimitées que les données elles-mêmes. La section qui suit présente les défis de la gestion MDM dans le cloud et décrit les différentes architectures MDM.

Gestion MDM dans le cloud – Quatre principaux défis

Avec le cloud et le potentiel infini des opportunités présentées par le cloud, la gestion MDM dans un environnement de cloud public ou hybride peut faire apparaître un certain nombre de défis. Les paragraphes qui suivent présentent quatre défis cruciaux à relever rapidement, en gardant à l'esprit que « l'échec de la planification est souvent synonyme de planification de l'échec » :

  1. Traitement de données extrêmement disparates – compte tenu de la diversité des équipements virtuels et physiques qu'il est nécessaire de prévoir pour maintenir l'engagement des clients, il n'est pas possible de limiter la gestion MDM à un seul type de stockage des données. Les données structurées et non structurées circulent dans les outils de gestion de l'entreprise, et ces outils doivent être suffisamment souples pour s'adapter à ces différents types de données.
  2. Sécurité – D'abord et avant tout, et comme toujours dans les environnements numériques performants, la sécurité doit être la première des priorités. Si les avantages de la gestion MDM sont liés à un référentiel centralisé de données précises et fiables qui facilite les opérations de l'entreprise, les risques et menaces entrantes qui ciblent ce référentiel peuvent bloquer complètement ces opérations. Les piratages, les logiciels malveillants et les rançongiciels/ransomwares sont généralement facilités par les solutions MDM incapables de garantir la sécurité avant tout.
  3. Gouvernance – La gestion MDM libère une puissance considérable, mais la responsabilité de sa gestion est tout aussi monumentale. Bien que la plupart des interactions utilisées pour présenter une solution de MDM s'exécutent automatiquement en tâche de fond, c'est aux dirigeants de l'entreprise de décider quelles données sont fortement pondérées et comment interpréter la Business Intelligence disponible. La bonne approche de gouvernance codifie non seulement la portée des données, mais aussi qui les conserve/qui les interprète. C'est la différence entre le simple fait d'avoir un référentiel centralisé de données fiables et le fait d'utiliser ces données dans des activités performantes.
  4. Expertise – Trouver la bonne combinaison d'expérience et d'envie d'apprendre rapidement est probablement le plus grand défi MDM auquel les entreprises peuvent être confrontées. La gestion MDM en cloud étant une discipline émergente, la plupart des TPE/PME ne disposent pas d'un personnel interne capable de concevoir une solution holistique adaptée à leurs besoins spécifiques. Il y a là une décision qu'il faut prendre rapidement : formation et perfectionnement ou sous-traitance ?

En gardant ces défis à l'esprit, réfléchissez aux modèles les plus fréquemment utilisés et les mieux adaptés à vos besoins. Et, tout aussi important, réfléchissez à votre budget.

Télécharger Master Data Management – Présentation générale maintenant
En savoir plus

Quatre styles d'architecture MDM

Aucune stratégie MDM ne peut répondre à tous les types de besoins. L'avantage des solutions MDM est leur approche flexible et personnalisable pour la gestion et la gouvernance de votre gisement de données de référence. Il existe quatre architectures générales dans lesquelles s'inscrivent les conceptions initiales des solutions MDM.

1. MDM de style Registry

Dans cette approche, MDM travaille avec des enregistrements partiels, ou « stubs », qui fournissent des détails tels que la source des données et leur emplacement actuel. MDM Registry est l'architecture la plus rapide et la moins coûteuse à déployer, car elle limite le volume de données qui traverse les outils MDM (elle se contente de consolider les stubs dans un référentiel fonctionnel).

Inconvénients de MDM Registry : latence plus élevée résultant des opérations de collecte et de comparaison des enregistrements de référence avec les informations stockées sur les équipements distants. En outre, MDM Registry effectue une collecte unidirectionnelle : les modifications apportées aux enregistrements de référence ne sont pas propagées aux sources distantes, ce qui entraîne des incohérences entre les données de référence et les données distantes.

2. MDM de style Consolidated

L'architecture MDM Consolidated est similaire à celle de MDM Registry, mais elles déplace les données des sources vers le référentiel central.

Cette approche est privilégiée dans les environnements où l'on peut s'attendre à une forte latence, et la consolidation est généralement organisée pendant des fenêtres de traitement en batch programmées. Comme avec MDM Registry, les données du référentiel central ne sont pas synchronisées avec les sources situées en aval.

3. MDM de style Coexistent

Cette approche architecturale va plus loin que MDM Consolidated en incluant l'étape cruciale de la synchronisation des données de référence avec les données des sources, ce qui a pour effet de créer des enregistrements de référence qui coexistent à l'identique dans le référentiel principal et dans les équipements distants correspondants.

Cette approche est plus complexe et subit également une latence élevée, dans la mesure où les données doivent être collectées et diffusées en aval à travers des processus batch distincts. Cette architecture est souvent adoptée par les TPE/PME qui peuvent prendre le temps de relancer la synchronisation des données de référence plusieurs fois par période définie.

4. MDM de style Transactional

Approche architecturale la plus complète, la gestion MDM Transactional est également la plus coûteuse au niveau de la charge administrative. Les données de base sont migrées des sources vers le référentiel principal, dans lequel elles sont traitées, nettoyées et standardisées, puis elles sont renvoyées vers les sources.

Cette architecture réduit la latence en assurant une coordination directe entre la référence et la source, et elle présente l'avantage d'appliquer les règles de gouvernance des données à l'échelle de l'entreprise. Cependant, elle exige un haut niveau d'expertise et des outils adaptés au codage requis pour garantir une bonne circulation des données et éviter la propagation de données erronées dans l'environnement.

La plupart du temps, les entreprises adoptent une première architecture de MDM, puis évoluent vers une autre. L'efficacité, la vitesse et la cohérence avec lesquelles les données de référence sont déplacées et stockées constituent la mesure du succès d'une solution MDM.

Gestion MDM et architecture SOA

Avec le cloud, la gestion MDM prend une nouvelle importance – et une nouvelle puissance – grâce à sa capacité d'interaction avec les architectures orientées services (Service-Oriented Architecture/SOA). Lorsque la quasi-totalité de l'environnement, y compris l'infrastructure, est virtualisée, les coûts des données incohérentes ou altérées peuvent être insurmontables. Les solutions MDM s'articulent avec les architectures SOA, y compris Internet as a Service (IaaS), ce qui leur permet de travailler sur des données fiables et de garantir la cohérence du changement à l'échelle de l'entreprise et en quasi temps réel.

L'un des principaux défis de la gestion MDM dans une architecture SOA est une approche de gouvernance des données qui standardise la structure et les règles des données entre le référentiel central et les hôtes distants qui hébergent les systèmes, services et applications. La coordination d'un protocole actif pour l'échange et l'écrasement de données entre différents systèmes peut présenter un défi de taille pour des ressources IT souvent limitées : c'est là que le partenariat avec un expert de confiance peut simplifier votre projet MDM.

MDM – Étapes suivantes

Chaque jour ou presque, on peut constater que la gestion MDM dans le cloud améliore les performances et le champ d'activité de l'entreprise. L'implémentation d'une solution MDM permet aux entreprises de travailler en quasi temps réel pour livrer les produits aux utilisateurs. Les solutions MDM transforment les environnements de données en organismes presque vivants qui réagissent et répondent plus efficacement aux exigences du nouveau monde proposé à l'entreprise.

Découvrez d'autres aspects de MDM et commencez à utiliser sa puissance dès aujourd'hui !

| Last Updated: December 14th, 2018