La solution d’intégration de données de Talend aide à décoder les Panama Papers

Les journalistes d’investigation ont eu recours à la puissance de l'open source pour dévoiler un nouvel aperçu sur la plus importante fuite d'informations de l'Histoire

REDWOOD CITY, Calif. - 9 mai 2016 -

Talend, leader mondial du Big Data et des solutions d'intégration Cloud, a annoncé que l'International Consortium of Investigative Journalists (ICIJ, Consortium international des journalistes d'investigation) utilise la technologie d'intégration de données Talend dans le cadre de l'enquête sur les Panama Papers. Une fuite d'informations comprenant plus de 11,5 millions de documents cryptés qui détaillent la structure de sociétés offshore créées et gérées par un cabinet d'avocats basé à Panama.

L'ICIJ se sert du logiciel d'intégration open source de Talend pour charger plus de 2,6 To de données déstructurées sur la base de données graphique Neo4j qui utilise Linkurious graph visualization platform (plateforme de visualisation graphique) afin d’avoir accès et d’organiser les informations. Les données comprennent des fichiers de base de données relationnelles, des e-mails et différents types de documents concernant les 215 000 sociétés écrans offshore et comptes en banque que le cabinet d'avocats et ses prédécesseurs ont créés pour des milliers de personnes entre 1977 et 2015.

« Les Panama Papers représentent un projet d'analyse de données très important à plusieurs niveaux et qui requiert une approche intuitive des technologies Big Data », a déclaré Laurent Bride, Directeur technique chez Talend. « Nous sommes ravis que notre solution ait été utilisée pour soutenir ce projet, conjointement avec Neo4j, notre partenaire de longue date. »

À l'origine, la majeure partie des données ont été recueillies par le journal allemand Süddeutsche Zeitung, qui les a ensuite partagées avec le siège de l'ICIJ à Washington, un réseau d'équipes de reporters indépendants réparties à travers le monde comprenant plus de 100 médias partenaires. Plus tard dans la journée, l’ICIJ publiera une base de données consultable contenant des informations sur plus de 200 000 sociétés offshore concernées par l'enquête des Panama Papers ainsi que des informations sur plus de 100 000 autres compagnies qui faisaient partie de l'ICIJ Offshore Leaks Investigation de 2013. À l’aide du logiciel de Talend, l’ICIJ se servira des bases de données afin de faire le lien entre les informations détenues sur les sociétés écrans offshore et les personnes qui se cachent derrière.

Vous aimez cette histoire ? Partagez-la sur Twitter : Le pouvoir de l’#opensource à l’honneur avec les dernières révélations sur les #panamapapers @talend @neo4j http://bit.ly/240bLtO