UNHCR Améliore ses Prises de Décision Grâce à l'Intégration et la Cartographie

Les technologies open source de Talend sont l'outil central d'un projet stratégique de grande ampleur permettant de mieux gérer la cartographie des camps de réfugiés à travers le monde.
L'Open Source lève les freins à l'initiative et à l'innovation. Une grande quantité de donnée est recueille lors des opérations humanitaires. Hélas, du fait des différents formats utilisés et d'un système d'intégration de données encore relativement artisanal, nos possibilités d'exploitation ont souvent été limitées. Aujourd'hui, avec Talend, ces perspectives peuvent être revues entièrement. Cet outil est vraiment idéal pour aller plus loin dans l'exploitation de nos données.
Edouard Legoupil, Expert SIG

Assurer la protection des réfugiés dans le monde

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) a été créé le 14 décembre 1950 par l'Assemblée Générale des Nations Unies. Il a pour mandat de coordonner l'action internationale pour la protection des réfugiés (mais aussi des apatrides, des demandeurs d'asile et des déplacés internes) tant au niveau légal (droit de non refoulement, droit essentiels...) qu'au niveau physique (bien-être des personnes).

En plus de cinquante ans d'activité, l'agence a aidé environ 50 millions de personnes à recommencer leur vie. Aujourd'hui, environ 8000 employés (dont 1000 au siège de Genève) continuent d'aider environ 33 millions de personnes dans plus de 110 pays.

Des tableaux de bord pour améliorer les prises de décision

Parmi les moyens mis à disposition de ses agents, l'informatique tient un rôle grandissant. En matière d'intégration de données, une initiative pilote a récemment été mise en oeuvre par le bureau du HCR en Mauritanie et a permis au pool d'expertise régionale de se familiariser avec la solution d'intégration de données open source Talend Open Studio for Data Integration.

Le 12 Novembre dernier, à Nouakchott, a été signé entre le Gouvernement de la République Islamique de Mauritanie, le Gouvernement de la République du Sénégal et le HCR, un accord tripartite concernant le rapatriement des réfugiés Mauritaniens au Sénégal. La première phase de l'opération s'est attachée à profiler les sites de retour pour notamment s'assurer de leur capacité d'absorption. « Talend Open Studio for Data Integration nous permet d'agréger un important volume de données provenant de feuilles Excel, correspondant chacune à un site particulier et appelé à être remis à jour régulièrement. Il devient plus facile de générer des tableaux de bord que l'on peut relier par suite à un module cartographique pour faciliter la visualisation » explique Edouard Legoupil, Expert SIG du HCR pour la région Afrique de l'Ouest. « En évitant les opérations de copier/coller très chronophages et souvent sources d'erreurs, les fonctions d'automatisation de la solution de Talend nous aident à gagner du temps dans l'agrégation des informations contenues dans les nombreux champs des formulaires. Dans un projet comme celui-ci, l'absence de coûts de licence est un avantage essentiel pour un organisme humanitaire comme le nôtre : nous sommes ainsi en mesure de consacrer l'essentiel de notre budget à notre mission première. »

Cette première expérience a fait émerger d'autres idées d'application de Talend « Nous disposons d'une application métier, appelée proGres, qui nous permet d'enregistrer l'identité des réfugiés plus dans certains cas leur biométrie, et de garder trace des traitements réalisés sur les dossiers. Lors des rapatriements, pour des raisons juridiques, nous ne transférons pas la base vers le pays de retour des réfugiés. Talend Open Studio for Data Integration peut nous aider à automatiser l'agrégation des très nombreuses feuilles Excel qui en sont alors extraites. Il est devient facile de produire les tableaux de bord qui serviront à suivre l'état d'avancement de la procédure de validation des retours. »

Un projet global de gestion de données spatiales

Le HCR a par ailleurs initié un projet consistant à mettre en place un Web SIG (Système d'information géographique) consolidant, à l'échelle du globe, les représentations géo-spatiales des camps de réfugiés. En plus des données collectées directement par le personnel du HCR ou de ses partenaires sur le terrain, les informations peuvent être croisées avec des couches de sources variées (base transport et logistique « UNSDI-T » maintenue par UNJLC, base toponymes de Geonames, base sur les unités administratives sub-nationales du projet SALB, etc.).

« Le projet a d'abord été initié sur une échelle réduite – l'Afrique de l'Ouest – afin de valider la pertinence de notre prototype et de le présenter à notre hiérarchie. Dans le cadre du projet global, nous le généralisons maintenant à plus d'une quarantaine de camps à travers le monde (Soudan, Tchad, Ethiopie, Kenya, Rwanda, Tanzanie, etc.) » explique Edouard Legoupil. « Les données de chacun de ces camps ont été produites à différentes périodes par des consultants ou des partenaires et ne reposent donc pas forcément le même schéma. Talend Open Studio for Data Integration nous aide à nettoyer les données, harmoniser les référentiels et consolider l'ensemble des informations dans un schéma de données unique. Des extraits de cette base de données sont ensuite chargés dans une base de données à extension spatiale (POSTGIS) via le module Spatial Data Integrator for Talend développé par Camptocamp. » 

Le projet, dont le développement est assuré par l'équipe de Camptocamp SA (France et Suisse, www.camptocamp.com), offre une importante innovation puisque la même interface est capable de fonctionner à la fois en ligne et hors ligne. « Dans les régions et les conditions où le HCR travaille, il est n'est pas réaliste de se reposer sur un accès continu à Internet. Il nous a fallu prévoir un système mariant l'ergonomie et la faculté de mutualisation de données offerte par un WebSIG avec la capacité offline d'un logiciel SIG traditionnel, » explique Edouard Legoupil. En situation offline, les utilisateurs disposeront d'un système de base locale (MapFish couplé à Google Gears, tous deux logiciels libres) sur lequel est pré-chargé, via un job Talend, le jeu de données correspondant à la zone restreinte dans laquelle ils travaillent. La synchronisation des données s'opère dès que l'utilisateur a l'opportunité de se reconnecter à Internet.

Par ailleurs, « le HCR gère environ 8 années d'archives cartographiques, qui sont diffusées et stockées en format PDF. Travaillant généralement dans l'urgence, les agents doivent être en mesure de trouver rapidement une carte, qu'ils disposent ou non d'une connexion Internet » indique François-Xavier Prunayre, Chef de projet chez Camptocamp. « Grâce à Spatial Data Integrator for Talend, le système génère automatiquement des métadonnées à partir de fichiers PDF afin de référencer ces cartes dans le catalogue de métadonnées de l'UNHCR. La recherche est en outre facilitée grâce à des informations détaillées contenues dans les propriétés des fichiers. »

Consolidation et aide à la décision

Les données hébergées par le système sont très variées et leur consolidation offre une vue globale des conditions de vie des réfugiés dans les camps. « Par exemple, nous gérons un important camp de réfugiés libériens ici à Accra » poursuit Edouard Legoupil. « Grâce à notre système, nous disposons d'informations sur les infrastructures (par exemple, sur les habitats ou les routes, mais aussi les écoles, les points d'eau, l'assainissement, etc.). Dans note base métier, proGres, nous disposons des composantes démographiques des populations qui y vivent (comme l'âge, le sexe, la qualification, etc.). Les représentations cartographiques que nous pouvons créer en croisant ces informations à partir de l'adresse de chaque réfugié se révèlent précieuses pour mettre en place nos programmes d'assistance. Par exemple, la carte de vulnérabilité, en localisant les personnes âgées ou les femmes seules avec enfant, peut aider les responsables de la sécurité du camp à organiser leurs rondes. Nos problématiques sont en fait très proches de celles de collectivités locales. Les plus grands camps peuvent héberger plus de 50 000 personnes. Nos données sont bien sûr confidentielles et sécurisées, elles ne sont exploitées que dans le cadre des programmes d'assistance. »

A terme, il est envisagé de coupler les outils d'analyse géographique à des outils de Business Intelligence, type OLAP. Au-delà d'une visualisation prédéfinie des données, il deviendra possible d'explorer leur contenu, de « forer » les données et d'élaborer soi-même ses hypothèses et analyses...

« L'Open Source lève les freins à l'initiative et à l'innovation. Malgré un budget initial réduit, nous avons pu rapidement faire la preuve de nos concepts et une initiative locale a pu ainsi rapidement être déclinée au niveau mondial » conclut Edouard Legoupil. « Une grande quantité de donnée est recueille lors des opérations humanitaires. Hélas, du fait des différents formats utilisés et d'un système d'intégration de données encore relativement artisanal, nos possibilités d'exploitation ont souvent été limitées. Aujourd'hui, avec Talend, ces perspectives peuvent être revues entièrement. Cet outil est vraiment idéal pour aller plus loin dans l'exploitation de nos données. »