Le Conseil Régional Languedoc-Roussillon Améliore ses Prises de Décision avec Talend

Pour s’affranchir de son ancien système d’intégration de données point-à-point reposant sur des scripts manuels et pérenniser ses développements, le Conseil Régional du Languedoc-Roussillon a choisi de déployer Talend Data Integration
La facilité de maintenance nous a permis de réduire les coûts, puisque grâce aux performances de la solution de Talend, nous passons moins d’heures au développement, à la recherche de bugs et à la maintenance ; autant de temps que nous pouvons consacrer à d’autres projets stratégiques.
Katia Levé, Chef du service Etudes et Solutions applicatives, à la Direction des systèmes d’information

Le Conseil Régional du Languedoc-Roussillon a pour principale responsabilité le développement économique des 5 départements qui composent la région (Aude, Gard, Hérault, Lozère et Pyrénées Orientales, soit plus de 2,5 millions d’habitants et plus de 127 000 entreprises). Il est également doté de compétences en matière d’éducation et de recherche, de formation professionnelle et d’apprentissage, de transports publics, d’action territoriale  et d’environnement, de tourisme,  d’action sociale et culturelle. Affichant le rythme de croissance démographique le plus fort de France après la Corse (+33 000 habitants par an depuis 1999) et un taux de croissance de l’emploi d’environ 2% par an, la Région est dotée d’un budget de 1,17 milliards d’€, en croissance de 1,3%, qu’elle consacre principalement à l’investissement, au soutien économique et à la jeunesse.

Un système décisionnel pour accroître la visibilité des élus et dirigeants

Si l’économie de la Région repose principalement sur la construction, les services publics (santé et enseignement supérieur), le tourisme et la viticulture, l’enjeu capital pour le dynamisme de la région Languedoc-Roussillon est la création de richesse et d’emploi. L’entreprise et l’emploi sont donc au centre de la politique économique régionale. Ainsi, la Région accompagne et stimule les initiatives privées par la conception, la mise en œuvre, l’animation et l’évaluation de programmes régionaux d’accompagnement des entreprises. Mais les compétences du Conseil Régional sont très variées et il est essentiel que chaque élu et dirigeant de la Région soit parfaitement informé de l’avancement des activités dont il a la responsabilité.

C’est pourquoi le Conseil Régional s’est lancé dans un vaste programme décisionnel visant à donner à chaque acteur une bonne visibilité sur les réalisations de la Région. De nombreuses données sont ainsi extraites des applications métiers (gestion financière et comptabilité, formation professionnelle, gestion et maintenance des lycées, GRH, gestion des subventions, etc.) et consolidées afin de dresser une image claire de chaque projet via un reporting sous Business Objects.

« Auparavant, nous disposions d’un système d’intégration de données reposant sur des interfaces point-à-point (chaque application étant reliée à une autre via des scripts). Ce système devenait de plus en plus lourd à gérer et à maintenir, et chaque évolution du système d’information, apportait un peu plus de complexité » témoigne Katia Levé, Chef du service Etudes et Solutions applicatives, à la Direction des systèmes d’information du Conseil Régional Languedoc-Roussillon. « L’évolution de notre système décisionnel devait répondre à une logique de consolidation, notamment via la mise en place de flux génériques  et de web services. »

Talend Data Integration pour s’affranchir de la complexité des flux d’intégration

L’architecture informatique du Conseil Régional Languedoc-Roussillon repose principalement sur des technologies open source (Linux, bases de données PostgreSQL, etc.). La Direction des systèmes d’information a donc naturellement étudié l’opportunité de déployer une solution d’intégration de données en harmonie avec la philosophie open source de la Région.

« Les solutions de Talend répondent aux standards de l’infrastructure technique du Conseil Régional. Nous avons choisi d’adopter une démarche progressive : des tests ont été réalisés à l’aide de Talend Open Studio for Data Integration, avec une montée en charge graduelle et une migration vers la solution Talend Data Integration prévue dans la foulée » explique Katia Levé. « La version "Enterprise" de la solution permet de prendre en charge une complexité accrue, de bénéficier de prestations de support plus pointues, d’utiliser des outils d’administration des flux plus performants et de réaliser des développements collaboratifs, tout en gérant les configurations. »

Les données stockées dans le Data Warehouse sont issues d’une quinzaine d’applications hétérogènes et les besoins de consolidation et de consommation des données sont importants, dans des domaines très variés. 1100 flux de données sont ainsi exploités avec la solution de Talend. « Nous avons développé de nombreux tableaux de bord destinés à des populations différentes – le Conseil Régional est composé de 22 directions métiers différentes. En tout, nous disposons de plus de 5 000 rapports Business Objects » poursuit Katia Levé.

Adaptabilité, évolutivité, convivialité et réduction des coûts

L’un des principaux bénéfices mis en relief par le Conseil Régional est l’évolutivité du système décisionnel : « Avec Talend, nous avons eu la possibilité de démarrer sur un périmètre réduit, puis de l’élargir peu à peu, avec un investissement de départ minime. Pour aller plus loin encore et apporter de l’intelligence (qualité, contrôle, profilage, supervision, corrections automatiques, …) à nos flux d’intégration, nous étudions aujourd’hui la possibilité de mettre en œuvre Talend ESB » affirme Katia Levé. 

Pour Katia Levé, les solutions de Talend sont faciles à utiliser, notamment grâce à un mode de programmation graphique très convivial. « De plus, ajoute-t-elle, la maîtrise de Java par nos prestataires développeurs est un atout supplémentaire, surtout concernant des traitements complexes : ils ont la possibilité d’entrer dans le code pour peaufiner tel ou tel traitement. »

Elle apprécie particulièrement la facilité de mise à jour et de maintenance des flux d’intégration de données : « Sous-traitant ses développements à des prestataires infogérants (aujourd’hui : Bull), le Conseil Régional souhaitait ne pas s’enchainer à un fournisseur technologique propriétaire afin de pérenniser ses développements. Parallèlement, cette facilité de maintenance nous a permis de réduire les coûts, puisque grâce aux performances de la solution de Talend, nous passons moins d’heures au développement, à la recherche de bugs et à la maintenance ; autant de temps que nous pouvons consacrer à d’autres projets stratégiques ».

En conclusion, Katia Levé souligne les apports du modèle open source de Talend : « Au-delà du fait qu’une collectivité locale comme la nôtre contrôle strictement la dépense d’argent public, ce qui limite parfois dans notre cas l’utilisation de solutions propriétaires qui sont beaucoup plus chères que Talend, d’autres éléments entrent dans le calcul. Par exemple, le fait que la solution fournisse en standard une grande richesse de composants qui nous permet de couvrir l’ensemble de notre système d’information, sans développements complémentaires coûteux. Parallèlement, la communauté des utilisateurs de Talend offre en outre une aide précieuse, ainsi qu’une garantie de pérennité de nos développements » conclut-elle. « Ceci entre en cohérence avec notre philosophie et nos efforts de décloisonnement de notre système d’information. »