Le CHU de Clermont-Ferrand Consolide ses Données pour Fiabiliser sa Facturation avec Talend Open Studio for Data Integration

Disposant d'un système d'information très éclaté, le CHU reconstruit les séjours des patients en automatisant des procédures d'extraction, puis en vérifiant la qualité et la cohérence des données.
Talend Open Studio for Data Integration a dans un premier temps été utilisé pour répondre à nos besoins de chargement et d'extraction, puis est vite devenu notre outil de base pour les transformations. Il nous sert notamment à vérifier la qualité et la cohérence des données entre les différents systèmes, mais également à localiser des données manquantes.
Jean-Christophe Jourdy, Médecin du Département Information Médicale

Trois sites pour une triple mission de soin, de recherche et d'enseignement

Remplissant une triple mission de soin, de recherche et d'enseignement, le CHU de Clermont Ferrand s'appuie aujourd'hui sur 6000 employés répartis sur trois sites, pour offrir aux habitants de la Région Auvergne une capacité d'accueil d'environ 1900 lits. Le CHU couvre un bassin de population particulièrement important, incluant l'agglomération de Clermont-Ferrand (300 000 habitants, 21ème ville de France) et l'ensemble de la région (plus d'1,3 millions d'habitants).

Les activités de soin du CHU couvrent les trois champs de l'hospitalisation que sont le court séjour, la psychiatrie et les soins de suite et de réadaptation. La médecine, la chirurgie et l'obstétrique (« MCO ») du CHU sont installées sur 2 sites : l'Hôpital Gabriel Montpied au plateau St Jacques, offrant environ 800 lits et l'Hôtel-dieu en centre ville, construit en 1773, voué entre autre à la mère et à l'enfant (gynéco-obstétrique). Ce dernier site ne possédant pas de possibilités d'extension, le choix s'est donc imposé de transférer l'ensemble de ses activités sur un nouvel emplacement mieux adapté : le site Estaing, ancien îlot industriel Michelin, situé entre les centres de Clermont-Ferrand et Montferrand. Un troisième bâtiment, plus éloigné du centre-ville, est principalement dédié aux moyens séjours et à la gériatrie.

Une architecture de système d'information très éclatée

Le système d'information global du CHU est caractérisé par une architecture très éclatée : chaque spécialité dispose d'un sous-système d'information autonome, relié à un noyau central commun à toutes les spécialités et regroupant les données administratives.

« La Direction informatique gère 35 bases de données - chacune correspondant à une spécialité médicale (urgences, neuro, obstétrique, etc.) - qui sont distribuées sur environ 25 serveurs (certaines spécialités étant regroupées dans un même serveur). Parallèlement, le déploiement d'un nouveau produit médical (fourni par McKesson) est en cours. Nous disposons en outre d'une base de données administrative (un Système d'Information Hospitalier Administratif de McKesson), reliée à l'ensemble des serveurs » témoigne Jean-Christophe Jourdy, Médecin du Département Information Médicale. « Les diagnostics et les données administratives étant donc saisis séparément, service par service, nous avons besoin de réintégrer ces données en les combinant dans une base de données dédiée. L'objectif est de reconstruire les séjours des patients afin de les facturer correctement et de communiquer des rapports à notre organisme de tutelle. Jusqu'à l'année dernière, nous utilisions de nombreux traitements développés manuellement pour consolider ces données, qui prenaient la forme d'une multitude de scripts. »

Avec le temps, la gestion de ces scripts - assurée par un seul agent - est devenue de plus en plus lourde : « D'une part, elle nécessitait la maîtrise d'un langage de procédure spécifique, particulièrement complexe. D'autre part, la maintenance des scripts était problématique et ne répondait pas aux exigences d'évolution de nos activités : les modèles de financement ayant évolué considérablement dans les dernières années (Tarification A l'Activité par exemple), il était extrêmement difficile et chronophage de modifier manuellement ces scripts pour prendre en compte les nouveaux modes de calcul » ajoute Jean-Christophe Jourdy.

Vers une intégration complète de toutes les spécialités

Dans un premier temps, la Direction informatique du CHU s'est appuyé sur Cloverleaf, offre d'EAI récemment acquise par McKesson, fournisseur du noyau administratif et d'une partie d'un nouveau système du Système d'Information Hospitalier Médical, pour répondre à ses besoins d'intégration. « La mise en place de ce système s'est révélée particulièrement complexe et les fonctionnalités d'intégration étaient relativement limitées. Nous avons cherché une alternative plus simple, permettant de développer des processus d'intégration conviviaux et faciles à modifier, s'interfaçant entre des bases hétérogènes de l'ancien système encore en service et le nouveau en cours de déploiement. C'est ainsi que nous avons découvert Talend Open Studio for Data Integration, qui outre sa gratuité, offre un mode de programmation graphique particulièrement facile à maîtriser, ainsi qu'une maturité étonnante » explique Jean-Christophe Jourdy. « Nous l'avons tout d'abord testé sur un ou deux flux, avant de débuter la généralisation à l'ensemble de nos bases de données. Talend Open Studio for Data Integration a dans un premier temps été utilisé pour répondre à nos besoins de chargement et d'extraction, puis est vite devenu notre outil de base pour les transformations. Il nous sert notamment à vérifier la qualité et la cohérence des données entre les différents systèmes, mais également à localiser des données manquantes. »

Aujourd'hui, les anciens scripts sont migrés progressivement vers Talend Open Studio for Data Integration à mesure du développement de nouveaux projets et l'outil est relié à l'ensemble des serveurs de base de données du CHU.

« La prise en main de Talend Open Studio for Data Integration s'est révélée très aisée. Nous sommes capables de réaliser aujourd'hui de nombreuses tâches en très peu de temps, ce qui était inimaginable auparavant. La participation à des webinars nous a aidé à découvrir les nombreuses fonctionnalités de l'outil, ainsi que des trucs et astuces très utiles pour gagner du temps et la consultation des forums de l'éditeur nous permet de résoudre la quasi-totalité des problèmes techniques auxquels nous sommes confrontés dans le cadre d'une exploitation quotidienne » poursuit Jean-Christophe Jourdy. « Nous sommes aujourd'hui en mesure de reconstruire très facilement les séjours de nos patients en automatisant de nombreuses procédures et de vérifier tout aussi aisément la cohérence des données consolidées. »

Economies de coûts, convivialité et hausse de productivité

La gratuité de l'offre open source Talend Open Studio for Data Integration est l'un des principaux bénéfices mis en relief par la Direction de l'information médicale du CHU de Clermont Ferrand : « Talend Open Studio for Data Integration offre de nombreux avantages par rapport aux outils propriétaires : d'une part, la solution est totalement gratuite, en termes de licence, et ne nécessite qu'une formation légère pour assurer sa prise en main. Elle nous permet donc de préserver notre budget informatique pour privilégier d'autres aspects de nos activités » note Jean-Christophe Jourdy. « Sa facilité de prise en main est un autre bénéfice majeur, à l'origine de gains de productivité non négligeable : nous réalisons des tâches bien plus rapidement qu'auparavant et sommes en mesure de corriger des problèmes quasi instantanément ou de répondre sans délai à toute demande d'évolution. D'autre part, elle nous a permis de nous assurer que nous prenions en compte l'ensemble des données et donc de facturer des séjours qui ne l'étaient pas auparavant, pour bénéficier d'importants gains financiers. »

Une réflexion a été initiée en interne par les Départements Informatique et Information médicale, pour étudier l'éventualité de déployer Talend Data Integration afin de répondre à des besoins plus sophistiqués : « L'offre professionnelle de Talend propose des fonctions de collaboration, de contrôle et de support de projets plus complexes que la simple extraction de données, qui nous ouvrent de nouvelles perspectives, notamment dans le cadre de la gestion des normes de communication et des échanges de données métiers (HL7, HPRIM, etc.). Ces connecteurs spécialisés étant absents des solutions de Talend, nous envisageons aujourd'hui de prendre en charge leur développement et de les reverser à la communauté, sous la forme d'une contribution open source » conclut Jean-Christophe Jourdy. « Il est clair que l'open source est aujourd'hui un outil essentiel pour les services publics et notamment les hôpitaux, permettant de concilier d'importantes contraintes budgétaires et techniques, sans pour autant sacrifier les performances ou la fiabilité de leurs systèmes d'information. »