L'Armée de l'Air Améliore ses Prises de Décision avec Talend Data Integration

Le CSIA (Centre des systèmes d’information Air) a mis en œuvre la solution d’intégration de données open source de Talend pour moderniser le système d’alimentation de son data warehouse.
La mise en œuvre et l’utilisation de Talend Data Integration se sont révélées plus économiques qu’avec Oracle Data Integrator, du fait du mode de facturation calculé en fonction du nombre de développeurs contre le nombre de sources de cibles chez Oracle.
Capitaine Ludovic Martin, Adjoint du Chef de Département Décisionnel, Administration, Finances de l’Armée de l’Air

Unité dont les origines remontent à la seconde guerre mondiale, le CSIA est le centre d'expertise de l'Armée de l'air en matière de systèmes d'information. A l'instar d'une SSII, le CSIA couvre l'intégralité du cycle de vie d'un logiciel : l'assistance aux utilisateurs dans la conduite des projets informatiques (assistance à maîtrise d'ouvrage), le développement de logiciels (maîtrise d'œuvre) et l'hébergement des applications. Au 1er janvier 2011, le personnel de l'armée de l'air totalise environ 59 000 personnes dont 51 500 militaires et 7 400 civils. Quant à son budget, le montant s'élève à 8,02 milliards d'euros, soit 21,6% du budget Défense national.

Améliorer les prises de décision stratégiques

Le CSIA s’appuie sur deux départements dédiés aux logiciels : le premier est chargé du développement d’applications dans le domaine logistique (par ex. logistique technique ou assistance à la maintenance des aéronefs) ; le second, qui réalise aussi des développements dans d'autres domaines, gère également les activités décisionnelles : il développe des tableaux de bord à destination de la hiérarchie, couvrant un large éventail de données métiers. 

Ce dernier est en charge du projet « REPAIR » (Référentiel de Pilotage Air), entrepôt de données décisionnel servant notamment au suivi de l’activité aérienne, au suivi de la disponibilité technique des aéronefs, au suivi des activités de maintenance et au suivi des finances et RH. Cet entrepôt tire parti d’une base de données Oracle et a été modélisé conformément aux bonnes pratiques de l’informatique décisionnelle (modèle en étoile). A l’origine, chaque application était reliée à un infocentre, mais les performances du système n’étaient pas satisfaisantes.

« Nous avons initié en 2007 une réflexion sur l’informatique décisionnelle et avons évalué des outils open source, dont Talend Open Studio for Data Integration pour les aspects liés à l’intégration de données. Nous avons comparé ses performances avec celles d’Oracle Data Integrator et avons finalement retenu Talend Open Studio for Data Integration pour réaliser des tests dans le cadre d’un projet mineur – la possibilité de télécharger gratuitement l’outil, nous a permis d’y parvenir rapidement, sans incidence sur notre budget » témoigne le Capitaine Ludovic Martin, Adjoint du Chef de département décisionnel, administration, finances. « Non seulement ses performances ont donné toute satisfaction, mais de plus, sa prise en main s’est révélée très rapide. En outre, l’outil offre une vision globale de nos jobs, alors que la solution d’Oracle ne propose qu’une vision unitaire des flux. Enfin, l’orientation Java de l’outil se mariait mieux avec les compétences de nos développeurs que le langage propriétaire d’Oracle. »

Talend Data Integration à la base de tous les projets d’intégration de données

Devant la réussite du projet s’appuyant sur TOS, le CSIA a décidé de mettre en œuvre Talend Data Integration pour bénéficier des fonctions de développement collaboratif et de supervision centralisée qui lui permettraient d’industrialiser sa démarche d’intégration de données. « La mise en œuvre et l’utilisation de Talend Data Integration se sont révélées plus économiques qu’avec Oracle Data Integrator, du fait du mode de facturation calculé en fonction du nombre de développeurs contre le nombre de sources de cibles chez Oracle » ajoute le Capitaine Ludovic Martin.

En 2010, le CSIA a démarré la migration d’anciens jobs ODI vers Talend. Le processus, couvrant une quarantaine de jobs, a été réalisé sans problème en moins d’un mois, par deux ressources non spécialisées. Parallèlement, le CSIA souhaitait pouvoir publier des commentaires sur certains rapports édités par un logiciel Business Objects. N’autorisant qu’une consultation, ce dernier interdisait toute saisie de données.

« L’équipe a mis en place un Web Service d’insertion de données, reposant sur Talend Data Integration. Nous avons pris soin d’y intégrer un module de sécurité et de gestion des droits afin de s’assurer que l’utilisateur est habilité à commenter le rapport » explique le Capitaine Ludovic Martin. « Là encore, la souplesse de Talend nous a aidé à atteindre rapidement notre objectif. »

Aujourd’hui, 6 personnes utilisent la solution de Talend. De nouveaux chantiers ont été initiés dans le cadre du projet REPAIR et 40 nouveaux flux d’alimentation Talend ont été développés, ce qui porte à 80 le nombre total de jobs d’intégration de données. La plupart des données sont issues de bases de données MySQL et fichiers Excel, mais le système doit évoluer cette année, grâce à des connexions directes à trois applications. Le projet monte progressivement en puissance et tous les systèmes structurants de l’Armée de l’air sont peu à peu raccordés au data warehouse, via Talend.

Convivialité, évolutivité, pérennité

L’un des principaux bénéfices obtenus par l’Armée de l’air réside selon le CSIA dans la rapidité et la facilité de prise en main de la solution de Talend : « Dans la carrière militaire, les mouvements de personnel sont fréquents et conséquents. Le renouvellement des équipes est une constante et il est important de former rapidement les nouveaux arrivants. Grâce au mode de programmation graphique et à la visibilité globale sur tous les processus offerts par Talend Data Integration, nos développeurs sont rapidement productifs et les échanges avec les chefs de projet et les analystes sont bien documentés » commente le Capitaine Ludovic Martin.

Au-delà des aspects économiques déjà évoqués, le CSIA apprécie l’ouverture de la solution, qui lui permet de développer ses propres composants : « L’orientation Java nous permet de gagner rapidement en autonomie, mais nous bénéficions en outre de l’ouverture de l’outil pour développer nous-mêmes nos propres composants. Cet aspect est important, car même si la palette de composants fournie est riche, nous sommes parfois amenés à créer un composant spécifique ou à modifier le comportement d’un composant existant pour l’adapter à notre besoin » précise le Capitaine Ludovic Martin. « Simultanément, nous nous appuyons sur la communauté open source de Talend pour nous aider à résoudre certains problèmes, comme des bugs, ainsi que sur des sociétés prestataires comme récemment la SSII Manapps, partenaire Platinum de Talend, pour la formation, le conseil et les évolutions. »

« En résumé, nous bénéficions aujourd’hui d’une solution qui, pour un coût inférieur, offre des performances techniques similaires, voire supérieures. Nous n’avons plus de craintes quant à la pérennité de notre système, puisque nous disposons des compétences nécessaires pour son administration et d’un accès libre au code source de la solution pour d’éventuelles évolutions » conclut le Capitaine Ludovic Martin. « Enfin, les prestations de support sont tout à fait satisfaisantes. Même si nous n’avons pas déploré beaucoup de pannes, elles ont été résolues rapidement. La fiabilité de la solution est essentielle, puisque les activités décisionnelles de l’armée de l’air revêtent un caractère stratégique. »