Lœul et Piriot automatise ses échanges applicatifs grâce à Talend ESB

Le leader français de la viande de lapin a déployé Talend ESB pour garantir l’interopérabilité de son système d’information et gagner en productivité
Le ROI a été immédiat, dès le premier projet mis en œuvre. Nous pouvons désormais nous concentrer sur des projets stratégiques d’avenir. Talend nous a ouvert de nombreux horizons de développement : grâce à la richesse de ses connecteurs et de ses fonctionnalités, nous ne nous sentons jamais limités.
Yann Pilpré, Responsable des systèmes d’information du groupe ALPM

Lœul et Piriot est une entreprise agroalimentaire spécialisée dans la transformation de viande de lapin, dont les racines remontent au début du XXème siècle. La société, dont le siège est à Thouars dans les Deux Sèvres, intervient en France et en Europe, et commercialise 300 To de lapins par semaine. Elle a réalisé en 2011 un chiffre d’affaires de 117 millions d’euros et emploie près de 500 salariés.

Lœul et Piriot appartient au Groupe ALPM, créé en 2012 après le rapprochement entre Lœul et Piriot et la société Multilap. Le groupe s’appuie sur 650 personnes réparties sur 6 sites en France. A l’issue de la reprise de Bretagne Lapins, le 1er janvier 2013, et du rapprochement avec le groupement coopératif Terrena, ALPM, déjà leader en France, le groupe a renforcé sa position sur le marché européen.

Innover pour conserver la dynamique commerciale

Malgré une consommation générale de viande en déclin en Europe, la viande de lapin reste très ancrée dans les traditions culinaires françaises, mais également d’Europe du Sud (Espagne, Italie), et commence à s’enraciner dans certains pays du Nord et de l’Est, du fait notamment de ses qualités nutritionnelles.

A l’instar de nombreuses entreprises exportatrices, Lœul et Piriot s’efforce d’innover pour conserver cette dynamique et pérenniser son activité et celle de ses filières. Cette innovation est axée à la fois sur la création de nouveaux produits et de nouvelles recettes (la société s’est diversifiée par exemple en commercialisant de la viande de chevreau), sur la R&D (prise en compte de l’évolution des pratiques du secteur : modes d’élevage et bien-être animal) et sur la traçabilité à l’échelle de toute la filière.

Ainsi, la Direction informatique de Lœul et Piriot a mis en œuvre deux ERP spécialisés. Le premier – « VIF » – ERP de référence pour l’industrie alimentaire, permet de piloter la gestion commerciale et de gérer les flux de production, depuis la réception des commandes jusqu’à leur préparation, la logistique et la livraison. Le second – « Kerhis » – est une application facilitant la gestion en amont : achats des animaux vifs et approvisionnements.

« Nous cherchions à créer des ponts entre ces deux applications, et à terme à faciliter l’intégration d’autres applications métiers dans notre système d’information. Par exemple, nous avons développé en interne une application industrielle de pilotage des lecteurs de code barre ou d’imprimantes à jet d’encre alimentaire, alimentée par des données issues de l’ERP VIF» témoigne Yann Pilpré, Responsable des systèmes d’information du groupe ALPM. « Compte-tenu de notre rythme de croissance, qui a des implications importantes sur l’évolution de notre système d’information, nous ne souhaitions pas développer une intégration en mode point à point, qui à terme se révélerait difficile à maintenir. L’objectif était d’éviter au maximum le développement de nouvelles interfaces spécifiques, tout en préservant des délais de développement accélérés afin de répondre aux demandes métiers ».

Pour cette raison, Lœul et Piriot a réalisé des tests de différentes solutions d’ESB (Enterprise Service Bus), dont Talend ESB et Sonic ESB de Progress Software.

« Compte-tenu du fait que VIF repose sur des technologies Java et Kerhis sur la plate-forme .NET, nous cherchions une solution ne réclamant pas de compétences pointues en matière de développement : notre équipe informatique a plus une vocation d’intégrateur que de développeur » poursuit Yann Pilpré. « Nous avons finalement opté pour Talend qui offrait non seulement d’excellentes performances, mais également et surtout une facilité d’utilisation et de déploiement qui répondait à nos exigences. Par ailleurs, c’est la solution la plus complète que nous avons été amenés à tester, notamment en termes de supervision des flux d’intégration et de richesse fonctionnelle. Avec la version 5 de Talend ESB, les aspects liés au développement de flux ont été rendus transparents grâce à une interface utilisateur simplifiée et parfaitement ergonomique. »

Talend ESB : flexibilité, maîtrise des coûts et interopérabilité

Si les projets d’intégration applicative sont désormais tous assurés via Talend ESB, les flux d’intégration de données sont en cours de migration vers la solution de Talend. Lœul et Piriot considère en effet que les solutions open source de Talend offrent à la fois la flexibilité, l’évolutivité et la réactivité nécessaires pour prendre en charge l’ensemble des projets d’intégration : « Notre équipe informatique a une culture open source historique. Cette forme de distribution des logiciels nous permet de tester facilement sur une longue période une solution en téléchargeant gratuitement la version communautaire – le seul coût réside dans l’investissement personnel pour découvrir l’outil – comme nous l’avons fait avec Talend. Après l’avoir testé dans différentes situations, nous avons souscrit à l’offre d’entreprise afin de bénéficier du référentiel partagé (qui facilite le développement distribué) et des fonctions de supervision de l’exécution des services ESB » ajoute Yann Pilpré.

Aujourd’hui, trois personnes de la direction informatique utilisent Talend ESB au quotidien : « Nous avons créé des DataServices en frontal de notre ERP. Par exemple, pour nous affranchir du format propriétaire des données de l’ERP, nous avons développé un Web Service permettant de les traduire en format csv » explique Yann Pilpré. « Parallèlement, pour les scanners de code barre, Talend ESB traduit dans un format de médiation la trame du scanner via un autre Web Service qui alimente ensuite l’application de gestion des stocks. En résumé, nous utilisons deux modes principaux de Talend : la médiation et le service, le tout via un serveur Apache Karaf qui fonctionne 24/24 et 7 j./7. »

L’équipe informatique a en outre développé sur le même bus d’intégration un système de remontée d’informations issues de l’ERP permettant de pré-paramétrer les applications qui consomment ces données. Et pour gérer toutes les activités amont, l’ERP Kerhis dialogue directement avec les ERP des producteurs. Lorsque ces derniers ne sont pas équipés, Talend ESB expose des services qui traduisent les flux d’échanges dans le format lui convenant le mieux.

« Ces échanges sont particulièrement utiles pour garantir la traçabilité des produits. En cas de crise sanitaire, nous sommes en mesure de retrouver facilement les lots concernés, afin de déterminer rapidement l’élevage à l’origine du problème » raconte Yann Pilpré. « Les informations sont transmises aux services vétérinaires et à terme, cette opération sera automatisée et réalisée en temps réel. »

Réactivité, optimisation des coûts, évolutivité du système d’information et précision du pilotage

Selon Yann Pilpré, l’automatisation des échanges interapplicatifs permet aujourd’hui à Lœul et Piriot d’améliorer la réactivité de l’entreprise et donc au final de vendre plus et mieux. Le recours à la solution de Talend – reposant sur des standards technologiques – évite de dépendre d’un éditeur propriétaire, tant sur les évolutions de la solution que sur les besoins en développements spécifiques (qui restent beaucoup plus abordables grâce à Talend). Enfin, Talend ESB aide Lœul et Piriot à optimiser ses coûts, en s’affranchissant du mode point à point particulièrement coûteux avec le temps.

« La neutralisation de notre système d’information est un aspect stratégique important, garantissant notre indépendance technologique. Atténuer la dépendance vis-à-vis des éditeurs est une garantie d’évolutivité » affirme Yann Pilpré. « Par ailleurs, grâce à Talend, nous avons structuré nos échanges interapplicatifs via des normes précises, ce qui nous permet de maîtriser le dialogue à la fois en interne et en externe. »

L’un des principaux bénéfices mis en relief par Lœul et Piriot réside dans d’importants gains de productivité obtenus sur la mise à disposition d’interfaces : « Le gain de productivité est spectaculaire – du simple au double : lorsqu’il nous fallait 2 jours de développement auparavant, une seule journée est aujourd’hui nécessaire. Nous sommes donc en mesure de nous concentrer sur des projets métiers, là où se situe une grande partie de la valeur ajoutée apportée par le département informatique » commente Yann Pilpré. « Au final, nous avons quantifié ce gain à 5 journées-homme par semaine : Talend ESB permettant de nous affranchir des processus manuels de saisie des données. Sans parler des gains de cohérence : le taux d’erreurs est passé de 70% à moins de 1% avec les lecteurs de code barre. Notre direction apprécie particulièrement de disposer désormais de chiffres justes, en temps réel (par exemple les états de stocks). Au final, nous bénéficions d’un pilotage plus précis et performant. »

« L’ensemble de ces gains se traduit directement en meilleure rentabilité. Le ROI a été immédiat, dès le premier projet mis en œuvre » conclut Yann Pilpré. « Nous pouvons désormais nous concentrer sur des projets stratégiques d’avenir, comme par exemple la mise à disposition des données de pilotage commercial sur les mobiles ou la diffusion d’informations vers les consommateurs (qualité). Talend nous a ouvert de nombreux horizons de développement : grâce à la richesse de ses connecteurs et de ses fonctionnalités, nous ne nous sentons jamais limités. »